Flash info
12 janvier 2012
Pour commémorer cette  journée du souvenir qu'est le 12 janvier, les féministes  de la CONAP (Coordination Nationale de plaidoyer pour les droits des femmes) se retrouveront de  10h00 à 1h00 pm au local de la SOFA (Solidarité des femmes haïtiennes), au 9 rue Villemenay, Bois Verna (en face de Radio Kiskeya).

Rejoignez-nous pour saluer collectivement la mémoire de tous/toutes nos compatriotes disparus, en particulier celle de nos sœurs féministes (Anne-Marie Coriolan, Magalie Marcelin, Myriam Merlet) et des autres femmes fauchées le 12 janvier 2010.
 
Accueil
12 janvier 2012 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
Pour commémorer cette  journée du souvenir qu'est le 12 janvier, les féministes  de la CONAP (Coordination Nationale de plaidoyer pour les droits des femmes) se retrouveront de  10h00 à 1h00 pm au local de la SOFA (Solidarité des femmes haïtiennes), au 9 rue Villemenay, Bois Verna (en face de Radio Kiskeya).

Rejoignez-nous pour saluer collectivement la mémoire de tous/toutes nos compatriotes disparus, en particulier celle de nos sœurs féministes (Anne-Marie Coriolan, Magalie Marcelin, Myriam Merlet) et des autres femmes fauchées le 12 janvier 2010.
 
DOSSIER DUVALIER: Publication d'un amicus curae Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par kay Fanm   

À l'occasion de la Journée internationale contre la violence faite aux femmes le 25 novembre dernier, Kay Fanm a déployé une série d'activités à travers Haïti. Des projets d'animation, de distribution de matériel d'information et de sensibilisation, posters et interventions dans les médias ont eu lieux jusqu'au 10 décembre dans le Département de l'Ouest, celui du Sud-Est et le Département des Ne Collectif contre l'impunité, dont fait parti Kay Fanm, dévoilait hier un amicus curiae dans les locaux du Réseau national de défense des droits humains. Cet avis juridique démontre que:

- le droit international s’applique en Haïti
- il n’y a pas de prescription, ni d’amnistie pour les crimes contre l’humanité
- des crimes contre l’humanité ont été allégués sous le gouvernement de Jean-Claude Duvalier
- des crimes dans le droit haïtien en vigueur peuvent constituer des crimes contre l’humanité
- Jean-Claude Duvalier est responsable des actes délictueux commis par l’État haïtien
- Jean-Claude Duvalier peut être poursuivi

Le contexte national continue cependant à provoquer de graves inquiétudes et porte notamment à s’interroger sur la volonté politique de l’État à tout mettre en œuvre pour que la justice puisse effectivement suivre son cours alors que la justice haïtienne est incapable de faire respecter une assignation à résidence et que l'on note des actes d'intimidation à l'encontre de médias donnant écho au dossier tels que Radio Kiskeya et Mélodie FM.. Réclamer que Jean-Claude Duvalier rende compte des actes de ses 15 ans de pouvoir sans partage est une exigence éthique.

Il y a présentement 22 plaintes déposés au parquet de Port-au-Prince contre l’ancien dictateur Jean-Claude Duvalier.

Documents relatifs:
- Communiqué du Collectif du 14 décembre 2011 (créole - PDF)
- Communiqué du Collectif du 14 décembre 2011 (français - PDF)
-
Fiche d'information sur l'amicus du 14 décembre 2011 (créole - PDF)
- Fiche d'information sur l'amicus du 14 décembre 2011 (français - PDF)

 

Les versions complètes de ces documents sont plus bas.

Lire la suite...
 
Données 2009-2011 sur les violences faites aux femmes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par kay Fanm   

pourcentage-des-femmes-victimes-de-violence-conjugale2009-2011c

La Concertation nationale contre les violences faites aux femmes, dont fait parti Kay Fanm, publie les données partielles 2009-2011 des cas de violence conjugale à Port-au-Prince. Les organisations et institutions membres du réseau de la Concertation nationale ont répertorié en 24 mois -de juillet 2009 à juin 2011- 3 098 cas de violence, frappant des hommes et des femmes issus des régions suscitées.

Sur ces 3 098 cas,  858 concernent des hommes (28%) et 2 240 des femmes (72%). Les cas ont été traités à partir de la Fiche nationale d’enregistrement.

67% des cas de violence (hommes et femmes) ont été enregistrés par le secteur santé,  25% par des organisations de femmes (qui accueillent 34.5% des femmes violentées, les réfèrent pour la prise en charge médicale et assurent leur accompagnement psychosocial et légal) et 7% par le secteur justice (Tribunaux de Paix et Parquet).

DONNÉES JUIL 2009 - JUIN 2011, CONCERTATION NATIONALE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES (PDF)


Pour rejoindre Kay Fanm:
11, rue Armand Holly, Pacot
Tel: 28-16-21-33 / 28-16-21-34 / 29-40-58-37 / 29-41-58-37
Courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

La méthodolovie et l'ensemble des données suivent plus bas.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 3 sur 34