Flash info
12 janvier 2012
Pour commémorer cette  journée du souvenir qu'est le 12 janvier, les féministes  de la CONAP (Coordination Nationale de plaidoyer pour les droits des femmes) se retrouveront de  10h00 à 1h00 pm au local de la SOFA (Solidarité des femmes haïtiennes), au 9 rue Villemenay, Bois Verna (en face de Radio Kiskeya).

Rejoignez-nous pour saluer collectivement la mémoire de tous/toutes nos compatriotes disparus, en particulier celle de nos sœurs féministes (Anne-Marie Coriolan, Magalie Marcelin, Myriam Merlet) et des autres femmes fauchées le 12 janvier 2010.
 
Accueil arrow Nos programmes arrow Le centre "REVIV"
Le centre "REVIV" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   

Inauguration du centre REVIV à Port-au-Prince 

Kay Fanm a inauguré au mois de décembre 2005 le centre REVIV. Ce nom dérivé du titre du programme (réhabilitation des victimes de violence) signifie en créole renaitre, retrouver la vie...

test2Le centre REVIV accueille de façon transitoire ou définitive des fillettes et des adolescentes victimes d'agressions sexuelles. C'est notre manière d'apporter notre contribution à la réhabilitation des mineures victimes d'agressions sexuelles. Plusieurs associations ont salué cette initiative et commencent à faire appel aux services dispensés par Kay Fanm. Ce centre est également un témoignagne criant de la démission des instances de l'état face à la détresse d'une population dépourvue de toute protection.

L'appui aux fillettes victimes d'agressions 

test4La zone principale d’intervention pour ce programme est Port-au-Prince. Toutefois nous recevons des plaintes en provenance des autres régions d'intervention de Kay Fanm: l'Artibonite et Nippes. Les cas des victimes agressées à d’autres endroits en Haiti sont également pris en considération. Les bénéficiaires de ce nouveau service sont des fillettes originaires des bidons-villes et autres quartiers populaires, les enfants des familles démunies, les fillettes en domesticité, les enfants jetées à la rue, bref tout enfant mineure ayant subi une agression sexuelle.


Pourquoi un centre de réhabilitation ?

On constate une nette augmentation des cas d'abus sexuel sur des fillettes. Souvent il s'agit de viols collectifs perpétrés par des gangs ou des adultes. Sans un support, les enfants ayant subi un tel traumatisme, ont très peu de chances de se ré-insérer dans la société de façon équilibrée.

En général, dans la période qui suit immédiatement l'agression, les victimes sont sujettes à une gamme de réactions émotives. De plus, la plupart des victimes doivent également faire face à des problèmes d’ordre pratique (incapacité de suivre des cours ou de se rendre en classe, déplacements forcés pour faire taire les commérages, problèmes de santé, difficultés financières etc.).

Que faisons nous au centre REVIV ?

Le processus de réhabilitation vise à permettre aux fillettes de retrouver leur équilibre. Il s'agit pour nous de fournir une réponse à des problèmes pratiques mais d'aider ces fillettes et adolescentes à reconstituer leur identité, à surmonter la peur, à retrouver une certaine autonomie et le désir de vivre.

Le centre REVIV offre aux victimes un accompagnement complet en vue de leur permettre de faire face et de surmonter leurs traumatismes.

female_symbol_dan_gerhar_01* Accueil temporaire

* Soins Médicaux

* Services juridiques

* Accompagnement psychologique et spirituel

* Espace d'échanges, etc.

L'ouverture de ce centre est un nouveau gage de notre engagement aux cotés des femmes et des filles d'Haiti.

 

 
< Précédent   Suivant >